• Amel Arfaoui

L'homme va détruire la planète, rien que ça !

Mis à jour : 29 juin 2019

Ego et orgueil humain, quand tu nous tiens…L'Homme va détruire la planète nous dit-on,

il ne restera plus rien de la planète, pas même une poussière dans l'univers. Nous voila donc devenus des dieux ! plus que des surhommes, plus que des robots, des dieux destructeurs. Nous ne l'avons pas construite mais nous allons la détruire… Rien que ça !


Le catastrophisme est à la mode.

Le pessimisme en occident fait rage, peut-être fait-il recette, en tous cas il est vendeur.

Et il procède des mêmes mécanismes humains, plus on fait peur, plus on sidère l'esprit, plus l'homme est affaibli et démuni. Dans ce cas précis, l'homme est dépossédé de son destin, de sa vie puisque la planète sera détruite, à quoi bon lutter et vivre… Quelle philosophie! philosophie des temps difficiles et désespérés…


Le pessimisme est vendeur.

Ce discours surfent sur les peurs et il fera certainement, si nous n'y prenons garde, les bonnes affaires de reconstructeurs, ceux-là même qui après avoir détruit villes et pays dans des guerres les rebâtissent ensuite, grâce à de juteux marchés. Il faut voir du reste voir comment les changements de comportement pour consommer mieux tournent à la fabrication de nouvelles consommations… Exemple, la tournure que prend le bio et son industrialisation. Donc ne pas baisser la garde.



Oui, il faut cesser d'épuiser les ressources de la planète.

Tout comme il faut cesser la surconsommation aveugle, excessive, qui produit des obèses et des maladies. Cesser d'assécher l'homme de l'intérieur et d'en faire seulement un consommateur. Car ce qu'il faut changer, c'est nous-mêmes, nos politiques, nos gouvernances, nos choix, notre façon de regarder le vivant.

La production sans fin, l'épuisement des ressources naturelles à des fins économiques

nuisent à l'ensemble, homme et planète. La logique du plus, toujours plus, nous a rendu glouton et le cycle de la terre n'y est pour rien. Encore une pensée égocentrée de l'occident…



Une pensée égocentrée.

La planète et ses océans infinis, ses montagnes et ses prairies connait des cycles de vie.

La terre est plus grande que l'homme qui est de passage. Elle passe d'ère en ère, voila plus de dizaines de millions d'années, elle change, évolue et poursuit sa course dans l'univers.

Les petits points que nous sommes avons certes causé des dégâts, mais nous sommes à un moment précis de prise de conscience de nos errements.


Il nous appartient donc de changer de direction. Des actions positives sont à portée de main car l'homme a des ressources et des capacités en lui s'il veut bien les écouter. Il est d'abord et avant tout un être doué de conscience et doué d'intelligence. Et les puissants doivent apprendre à écouter les autres, les autres peuples ou civilisations, les autres sagesses pour se tourner vers plus de raison.


Si fin il y a, peut-être serait-ce la nôtre si nous continuons ainsi tout comme les anciennes civilisations ont disparues. La Terre elle demeurera.



AA



Découvrez les autres articles d' Amythis Comm

Site d'informations sur la transition et le changement de monde que nous vivons actuellement.


Avec des articles sur la santé naturelle, alimentation, nature, sciences quantiques, developpement personnel, sagesse et spiritualité.



Bienvenue !


https//www.amelarfaoui961.info/blog-amythis-comm


A propos de l'auteure

Bienvenue! Je suis Amel Arfaoui, journaliste indépendante, accompagnatrice au changement, coach en développement personnel et  rédactrice web.

 

En savoir plus

 

Ne manquez aucune Actu:

© 2019 - Amel Arfaoui.