• Amel Arfaoui

L'Accompagnement en douceur au changement ou la confrontation violente.

Mis à jour : mai 2

Il s'est produit le pire pour les dirigeants : la perte de confiance de leurs populations.


Les gens n'obéiront plus aveuglément au vieux modèle car il s'est écroulé et son impuissance s'est révélée.

Désormais les gens feront naturellement ce qui leur convient dans leur intérêt propre,

pour leur bien propre. Ils chercheront ou créeront d'autres modèles.


Ils n'obéiront plus au vieux modèle car il ne les a pas protégé, ils feront ce qui

leur correspond.


L'impuissance des puissants.


Après le covid, ses ratés, sa gestion, l'incapacité des dirigeants

face au drame, l'impréparation, le manque d'anticipation, le manque

de masques, de gels, de gants, de blouses, de médicaments, de lits,

de soignants, de structures, la réduction programmée des services public,

beaucoup ont compris qu'ils ne sont plus vraiment aidés ou protégés.

Et cette prise de conscience va modifier les comportements.


Après cela, beaucoup ne suivront plus aveuglement les injonctions dans

la confiance totale, en remettant leur vie et leur destin les yeux fermés.

Non, ils ont les yeux ouverts.





Les yeux ouverts


La tornade du covid agit comme un électrochoc, une prise de conscience,

un réveil massif face au manque de moyens, aux mensonges et aux libertés

en réel danger.


Il est un électrochoc de plus, à plus grande échelle.


Après l'électrochoc de l'effondrement financier,

Après la tempête politique des élections présidentielles qui a balayé les anciennes structures ( feu le ps et la droite ),

Après la tempête des manifestations planétaires,

Après la révolte des gilets jaunes en France, voici le tsunami du covid.


Il a accéléré l'écroulement de nos sociétés modernes et

accéléré la rupture entre les populations et les dirigeants.


La parole publique en perte de crédibilité.


Désormais, il est fort probable que les premiers ne suivront ni recommandations incohérentes, ni consignes contradictoires, la parole publique ( médias et politique )

étant devenue faible, incohérente, souvent fausse.


Ils suivront de moins en moins le haut et leurs haut-parleurs, les médias.


Ces derniers étant devenus d'une façon visible les caisses de résonnances directes et sans vergogne du politique.


Ce désintérêt se fera naturellement. Et même si certains continueront à lutter contre les injonctions, la majorité elle se détournera par choix.


Ceci annonce la fin de la verticalité de notre organisation sociale et politique.

Oui il faudra repenser le modèle dans son ensemble.


Les circonstances historiques dépassent le politique.


"Ils sont perdus… en fait, ils sont comme nous !" me dit un ami.

Quelle remarque révélatrice !

Chacun réalise de plein fouet l'incapacité des dirigeants européens à s'entraider et à maitriser la situation en interne.


Nous voyons des petits pays comme le Maroc ou Cuba ou le Vénezuéla

venir en aide aux puissances.

Le Maroc envoie des masques en France, la Tunisie des médecins en Italie, Cuba des équipes médicales en Italie, et les puissances impopulaires comme la Chine livre des masques dans le plus gros modèle d'avion russe ! le monde à l'envers …


Précisons que tous ces pays sont aussi confrontés à la force tragique des évènements, crise économique et virus.


Mais dans cette redistribution des cartes, chacun et chaque pays se retrouve face à la réalité de sa position. Il en est de même pour la France, 6èm puissance… Et le réveil est douloureux, en témoigne les colères exprimées sur les réseaux sociaux.


Un monde à créer par le citoyen conscient.


Le monde de demain ne sera pas né d'une démarche politique seule,

mais d'un éveil des peuples.

D'un éveil de conscience et de créativité.

Il viendra de la base, il sera citoyen et spirituel;

le matériel et le rationnel seuls ne le pourront plus.


Une nouvelle organisation doit voir le jour en tenant compte de l'horizontal et du vertical

et trouver son point d'équilibre pour un ordre basé sur le juste, le bien commun, le vivant,

le vivre-ensemble, la convivialité, la sobriété,la paix, le partage des richesses, la beauté et par dessus tout le vrai.


Un grand nettoyage pourrait bien suivre et toucher ceux qui se sont trompés,

ou dissimulé la réalité, médias, experts, scientifiques, économistes ou politiques.


Ceux qui n'ont pas su, ceux qui ont menti, ceux qui n'ont pas vu venir.

Ceux qui ont préféré une communication infantile, effrayante.


Il n'est pas sûr qu'ils soient les mieux indiqués pour édifier un nouveau monde, incarnant l'ancien. Mais quoiqu'il en soit, ils seront confrontés à un choix : l' accompagnement en douceur à ce changement de paradigme ou la confrontation violente.


AA


Retrouvez d'autre articles sur le changement de monde que nous vivons sur

Amythis comm'








712 vues
A propos de l'auteure

Bienvenue! Je suis Amel Arfaoui, journaliste indépendante, accompagnatrice au changement, coach en développement personnel et  rédactrice web.

 

En savoir plus

 

Ne manquez aucune Actu:

© 2019 - Amel Arfaoui.