• Amel Arfaoui

De la richesse à l'effondrement, l'exemple d'une île

Mis à jour : 8 juin 2019

#île #surconsommation #mondialisation


Personne ne connait son nom car elle n'est connue que des très riches. C'était l'un des états les plus riches au monde avant de connaitre l'effondrement total.

Voici son récit, symbole de notre monde moderne.



Un joyau intacte, préservée, au milieu de l'océan.

Confidentielle, secrète, splendide, Nauru est un diamant qui trône au milieu du pacifique sud. C'est une ile minuscule de 21 km2 de superficie et de 10 000 habitants, elle est le troisième plus petit état du monde.

Riche d'une nature resplendissante, intacte, préservée, joyau de la planète, Nauru était le pays de l'abondance, le paradis sur terre.



Exploitation toute, des hommes et des ressources.

Mais le pays de cocagne, un pays jusque là traditionnel, a choisi la modernité. Comprenez la société industrielle, celle du dieu consommation. Ce qui a signifié l'arrivée de mastodontes mondialisés, de multinationales avec leur appétit sans fin, leurs cortèges d'exploitants,

d'avocats, lobbies, banques, et toute la logique d'enrichissement absurde, sans morale et sans redistribution. Exploitation toute!

C'est ainsi que l'exploitation des ressources - du phosphate précisément - et des hommes est devenu le modèle durant 30 ans.




La chute du paradis.

Aujourd'hui, les sols sont dévastés, la faune et la flore déséquilibrées et les habitants

sont devenus pauvres. Mais une infime poignée d'investisseurs étrangers sont eux devenus extraordinairement riches.

L'ile a vécu tout le circuit de la mondialisation.

De la promesse " du bonheur pour tous" à "l'appauvrissement de tous".

Aujourd'hui le paradis vert est devenu un paradis fiscal. Paradis des prédateurs qui ont fini par imposer les lois. Sur l'île heureuse, la vie y est devenue triste et les vacanciers ont fichu le camp. L'ile la plus riche est devenu l'ombre d'elle-même.



Symbole de notre monde.

Ce récit de l'effondrement n'est pas un conte moderne, il a bien eu lieu.

Il contient tous les ingrédients et dérives de nos sociétés modernes et nous invite à réfléchir et à choisir. Choisir la voie à tracer, le destin commun. Il est une leçon et nous oblige tous.

Continuer aveuglément ou bifurquer pour un autre modèle aligné sur l'humain et respectueux de la nature. La cupidité n'est pas une voie, un dogme ou un modèle.

Ni une fatalité. L'expérience a été faite, il nous faut maintenant tenter autre autre chose.

Heureusement que d'autres modèles sont possibles et déjà d'autres initiatives émergent en ce moment. Il suffit de les voir et surtout de les donner à voir !


Pour aller plus loin, vous pouvez me contacter directement sur amelarfaoui96@gmail.com ou à vous rendre directement sur cette page.

Coach professionnelle, je vous accompagne sur votre développement personnel avec des ateliers personnalisés.

A propos de l'auteure

Bienvenue! Je suis Amel Arfaoui, journaliste indépendante, accompagnatrice au changement, coach en développement personnel et  rédactrice web.

 

En savoir plus

 

Ne manquez aucune Actu:

© 2019 - Amel Arfaoui.