• Amel Arfaoui

La croissance infinie dans un monde fini ne reviendra pas. 2021, l'année des restrictions.

2021 sera l'année des restrictions car la dislocation de notre monde va de toute évidence s'amplifier.

Restrictions financières car la financiarisation vient de s'éteindre, restrictions alimentaires possibles, restrictions des libertés et des déplacements maintenues, un nouveau virus, mutation du c19 en c21, un passeport sanitaire, un revenu de base universel pour compenser les pertes de revenus liés aux fermetures d'activités ( qui se poursuivront). Et n'oublions pas les effets boomrangs des fermetures et faillites de 2020.


Autant de mesures restrictives nées de la panique, du désarroi et du manque d'anticipation de nos dirigeants face à un monde qui s'en va et qu'ils ne maitrisent plus.

La débandade est à peine voilée...



La mort de la croissance économique éternelle.


L'écroulement inouï que nous vivons est la défaite des partisans de la croissance infinie.

Il signe la fin d'une croyance de l'occident moderne ( libéral ) : La croissance infinie dans un monde fini. C'est bel et bien la mort de la croissance économique éternelle.

Fin et défaite. Une énorme gifle. Un rappel à l'ordre de la vie.

Que les puissants n'acceptent pas.


La croissance infinie dans un monde fini ne reviendra pas. Déprogrammez-vous.


Ce qui apparait aujourd'hui comme un vaste leurre, un construction intellectuelle née de cerveaux orgueilleux et de coeurs avides nous a tous perdus.

La croissance économique comme mode d'épanouissement humain vient de se vautrer royalement sous nos yeux, nous entrainant dans le chaos. La pantalonnade est mondiale et la mondialisation "heureuse" est malheureuse...


La pensée puérile à laquelle nous avons tous consentie ( certains s'y accrochent encore),

a mis notre mode de vie par terre et le monde sens dessus dessous.


Et le plan de secours proposé par les mondialistes, le reset économique, ne fonctionnera pas car il n'est pas soutenable et va à l'encontre du bien.


Mais il faut rester confiant et, d'une certaine manière, se réjouir car c'est un monde détestable qui s'en va. Injuste, narcissique, malade, sans sens, malheureux.


Il faudra recommencer un autre plan de vie meilleur et plus sérieux.


Et sûrement que les jeunes - avez-vous remarquez comme ils vivent tout cela sereinement ?

ont de nouvelles idées que nous - intoxiqués par le monde moderne que nous sommes, nous ne pouvons percevoir. Tous les créatifs et ceux qui sont déjà sortis du cadre sont plein d'imagination et d'innovations. Confiance.


Alors restons positifs au fond de nous.


Convenons de notre défaite.

Réadaptons individuellement nos vies. C'est plus sage.


Désintoxiquons- nous.


Puisque nécessairement après la guerre idéologique sans précédent qui se joue actuellement - nouveau monde contre monde d'après - une bataille quasi biblique,

après le temps de tristesses et des pertes :


" Les jours heureux s'ouvriront,

Les hommes marcheront ensemble,

Et la terre sera ordonnée". St Jean


"Viendra un temps ou les hommes deviendront indifférents aux richesses

car elles les auront perdus". le Prophète Mohamed


Car c'est lorsque tout est perdu qu'il y a redressement.



AA



Retrouvez d'autres articles sur le site d'accompagnement au changement de paradigme

Amythis Comm
















266 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout