• Amel Arfaoui

La division et la diversion organisent la venue du totalitarisme.

Mis à jour : 21 nov. 2019

En ces temps obscurs où la lumière a du mal à percer, les forces sombres sont publiquement à l'œuvre.

Si publiquement et si efficacement que l'on se demande où sont passés les humanistes. Ce bloc si vivace pour réagir à des sujets et à des polémiques mineures.

Sont-ils vaincus par le réel qui les a rattrapé ?

Où sont passés les droits-de-l'hommiste, ceux si prompt à envoyer les sacs de riz, à dénoncer la faim dans le monde et le manque de démocratie, à démonter les travers des pays méchants, nos ennemis, et à mettre en avant le sous-developpement des pays non industrialisés.



Où sont passés les Humanistes


En ces temps de bruit de bottes, de montée de la haine anti raciale, de montée des extrémismes, des populismes, des croisades religieuses, de la haine progressive contre les

compatriotes musulmans, où sont donc passés philosophes et humanistes ?

Vont-ils louper le train de l'Histoire et laisser faire…

Pourtant tout se déroule sous nos yeux, en direct et en couleur.


La validation des discours extrémistes, raciaux, anti musulmans ont les relans des discours

antisémites d'avant-guerre. Qui pour le dire et le dire clairement ?

Un pays qui se déchire et se divise pour un carré de tissu, un pays où une partie de l' élite perd pied pour un fichu est en train de perdre ses fondamentaux et fait glisser l'ensemble sur une dangereuse pente.




Un voile qui couvre bien des sujets


La montée de la pauvreté amène la montée de la haine et la haine divise. On le sait, c'est la mécanique humaine... Pourtant la division et la diversion se déroulent sans que rien ne vienne poser des limites. Ne voient-ils pas, ces hommes de raison, que tous les ingrédients se sont largement amoncelés pour que vienne la tragédie ?

Pourquoi au moment où il faut ferrailler et lutter avec hargne et esprit contre l'obscurité qui vient, pourquoi les forces dit du Bien sont-elles absentes, silencieuses. Par quelle étrange argument sont-elles murées dans un silence inconséquent ?


Tant de combats et de fureurs toutes ces décennies pour être absent au moment de la grande bataille, au moment de la bascule. Car telle est la croisée des chemins messieurs,

nous avons à choisir : le passage vers un nouveau monde ou le basculement vers la tragédie.

Ou sont savants, philosophes, intellectuels, scientifiques contre la pauvreté et le fascisme qui monte ?



Il n'y aura donc pas de Zola, pas de J'accuse pour les musulmans


La réthorique a gagné.

L'islam-le voile-les banlieues-les voyous-les cités-le halal-les sorties scolaires-le trou de la sécu etc etc... Chaque décennie, chaque gouvernance prend part à la sinistre séquence et utilise les mêmes ressorts nauséabond et la même recette rance pour occuper la galerie :

construire la figure de l'ennemi afin de faire diversion de nos problèmes , de notre déclin.

Déclin de notre économie, de nos trains de vie. Est-ce si difficile que cela de réduire son train de vie ? Cela vaut-il une guerre ? Pourquoi ne pas opter pour la raison, la sagesse et

organiser un autre modèle.


Savez-vous que le déclin l'est pour tous ? Y compris pour les français d'origine arabe ?

Peut-être sont-ils même davantage frappés par le déclassement étant donné leur origine sociale : classe pauvre et classe moyenne. Sans nier les problèmes que peut poser une communauté, et ici clairement son abject et mortifière extrémisme politico-religieux,

la méthode qui consiste à utiliser toute une communauté comme pare-feu à tous nos problèmes n'a pas permis de cacher l'effondrement du système économique ni de masquer la déroute sociale car elle frappe tout un chacun.

Alors à quoi bon… si ce n'est ajouter à la crise économique, une crise civile ?


Pourquoi s'égarer dans le chemin du chaos et quel est l'esprit malsain qui le conduit ?

Devant tant d'absurdes et de vices, il est temps que les hommes de Lumière, que les hommes de bonnes volontés réagissent, musclent leur troupes, tendent la main et sortent de la léthargie et de l'hypnose dans laquelle ils semblent être plongés afin de ramener l'équilibre des forces, et mieux encore, anéantir leurs adversaires.



AA




Retrouvez d'autres articles sur la transition de monde que nous vivons sur

le site d'information Amythis Comm'



A propos de l'auteure

Bienvenue! Je suis Amel Arfaoui, journaliste indépendante, accompagnatrice au changement, coach en développement personnel et  rédactrice web.

 

En savoir plus

 

Ne manquez aucune Actu:

© 2019 - Amel Arfaoui.