• Amel Arfaoui

Les pensées et la santé sont liées.

Mis à jour : 7 déc. 2019

#positif #développementpersonnel #cerveau


Le cerveau et l'estomac sont liés. Ils communiquent entre eux et l'estomac agit comme un second cerveau.


Cette découverte scientifique nous conduit à observer plus attentivement la qualité de notre

pensée et à examiner le lien que celle- ci produit sur le corps. Une révolution.

Ruminer, cultiver le pessimisme n'est pas bon pour la santé. Manger n'importe quoi non plus.



Pour être en bonne santé, surveiller ses pensées...



La critique non constructive, les états prolongées de tristesse, de colère ou de rancœur, l'opposition systématique à tout (pour certains, une vraie posture! ) la mauvaise humeur, la négativité sont nocifs pour la santé et la science le prouve. Car par un processus de neurotransmetteurs, les informations qu'émet notre cerveau circulent vers l'intestin et inversement. Le bon sens populaire connait déjà ce fait ! On a tous employé sans les comprendre les expressions " j'ai une boule au ventre, j'ai l'estomac noué, les tripes retournées, etc …" suite à un stress ou une angoisse.



Maintenant la science l'explique.

Il est aujourd'hui établit que les chocs émotionnels peuvent créer des cancers et la médecine fait maintenant le lien entre angoisses répétées, traumatismes avec le déclenchement d'autres graves maladies. Car le cerveau est le siège de la pensé, il communique avec l'estomac qui est le siège des émotions.

Alors attention à nos pensées !



Pour être en bonne santé, surveillez vos pensées.

Les chercheurs ont découvert que 80% de notre système immunitaire est localisé dans l'intestin. Ca fait réfléchir : il ne faut donc pas affaiblir son estomac ni le négliger!

Il nous faut chouchouter notre flore intestinale , bien manger et surveiller nos pensées.

Penser positif, travailler à chasser les pensées sombres, idées et sentiments négatifs est important mais pas toujours facile. Ce n'est possible que grâce à un travail intérieur.


Il faut travailler à l'intérieur de soi, faire de l'introspection et corriger ces tendances fâcheuses et mauvaises pour la santé. Il ne s'agit pas de nier la part de circonstances difficiles ou de réelles états de souffrance et d'être en permanence béat ou d'avoir le sourire collé aux lèvre , non ! Il s'agit de chasser une tendance à la négativité, une habitude négative installée.


Se faire aider pour éviter les maladies.

C'est vrai qu'il est souvent compliqué de faire soi-même la part des choses en soi, c'est pourquoi faire appel à un coach peut s'avérer très utile et aide énormément pour conscientiser dans un premier temps ses réflexes, identifier les pensées négatives répétitives. Cette mise en lumière permet ensuite de travailler dessus, de comprendre quels sont les origines de cette tendance ( enfance, environnement familial, éducatif, échec, estime en soi etc ... ) pour ensuite passer à une autre étape : poser un regard de plus en plus positif sur les choses de la vie.

De bonnes pensées, un bon estomac, tout doit être équilibré pour parvenir à se sentir

en forme et avoir de l'énergie.

Sachez que 95% de la sérotonine, l'hormone du bonheur, est fabriqué dans l'intestin !


AA.



Pour aller plus loin, vous pouvez me contacter directement sur amelarfaoui96@gmail.com ou à vous rendre directement sur cette page.


A propos de l'auteure

Bienvenue! Je suis Amel Arfaoui, journaliste indépendante, accompagnatrice au changement, coach en développement personnel et  rédactrice web.

 

En savoir plus

 

Ne manquez aucune Actu:

© 2019 - Amel Arfaoui.